Le jardin sous le nez

Je l’ai sous le nez, là, à quelques pas, derrière les fenêtres de l’atelier. Plein sud, et sur ma droite l’espace dégagé que domine le plein ouest, à quelques kilomètres du littoral atlantique, et toutes les teintes acidulées, cramoisies, pastelles et dorées que les couchers de soleil successifs rivalisent de leurs splendeurs océanes.

Petit dessin à l’encre Août 2019

Les collines forment une arêne géante sous mes yeux, s’en trouvant exposés aux vents et aux pluies, et ce soleil caractéristique de ce que je ressens comme celui du XXI ème siècle: un astre mordant les peaux fragiles, moins filtré, dangereusement plus proche, et presque menaçant en dépit de son ingéniosité dans le rythme de la vie. Si son rôle ne consistait qu’à faire mûrir une grappe de raisins, il n’en serait pas moins magique pour autant.

Préparation d’un dessin peint sous lumière artificielle, au milieu d’une nuit du mois de mai 2019. 100 X 70 cm

La peau des plantes, la peau de l’eau, celle des pierres, toutes ses surfaces terrestres modelées, organiques et minérales, liquides et gazeuses…

Et toutes ces poussières, tantôt calmes tantôt explosives, constamment balayées par les courants sensibles de l’air et révélées brusquement par la vitesse à laquelle les rayons de lumière se diffusent, perçent les murs, défonçent les portes et souillent les carreaux des conséquences de notre simple existence.

Elles prennent la forme d’une corolle, d’une pomme de pin, d’une plume ou d’une carapace, s’immobilisent un temps sur le gras d’un pinceau aux poils durs et déposent ensemble un trait de couleur sur une tranche de bois émincé à des fins bricoleuses. Ce qui me semble s’apparenter à une forme d’art, extrêment limité certes, mais qui ne fait que défaire le lit de l’imagination, si bêtement humaine soit-elle.

Panneau de bois peint d’environ 130 X130 cm( de nombreuses couches apparentes, comme autant de crasses accumulées au fil d’une seule année, sous l’influence d’un printemps poussant étourdissant)

Bref, je me perds en conjonctions, mais avec un tel spectacle sous le nez, dans ce jardin…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s